Devis sur mesure

Histoire de l’ethnie Thaï au Vietnam

Mis à jour le 30 mai 2022
D'un petit tribu montagnard au sud de la Chine, les Thaï se sont répandus vers les terres fertiles de l'Indochine. Voici un résumé de l'histoire de l'ethnie Thaï au Vietnam.

L’histoire des Thaï, avec ses vicissitudes, est l'une des plus intéressantes dans le monde. D'une petite tribu montagnarde au sud de la Chine, les Thaï se sont répandus vers les terres fertiles de l'Indochine. Voici un résumé de l'histoire de l'ethnie Thaï au Vietnam.

1. Qui sont les Thaï ?

Les Thaï, aussi appelés les Siem, est l’ethnie principale de la Thaïlande avec quelques minorités vivant au Vietnam, au Laos, au Myanmar, en Inde et en Chine du sud.

Les historiens vietnamiens tels que Tran Ngoc Them, Nguyen Dinh Khoa et Ha Van Tan ont divisé les ethnies en Asie du Sud-Est en quatre groupes: Môn-Khmer, Viet-Muong, Tay-Thai, Hmong-Dao et Austronésiens (Cham, Gia Rai, Ede). Ainsi, les Tay et les Thaï ont la même origine.

2. Origine de l’ethnie Thaï

Basé sur des preuves génétiques, Jerold A. Edmondson suggère que les ancêtres du groupe linguistique tai-kadai ont migré de l'Inde vers le Myanmar, puis vers Yunnan (Chine) il y a environ 20.000 à 30.000 ans. De là, ils ont atteint le nord-est de la Thaïlande, puis ont migré le long de la côte de la mer de Chine méridionale jusqu'à l'embouchure du fleuve Yangzi, près de Shanghai, il y a environ 8.000 à 10.000 ans. Pendant la période des royaumes de Nanzhao et de Dali, du 8e au 13e siècle, et par la suite, ils ont conquis la Thaïlande et le Laos. Cependant, son hypothèse a été refusée parce qu'il n'y avait aucune preuve que les Thaï ont migré vers amont du  fleuve Yangzi.

Selon David Wyatt, dans son livre "Thailand : A short history" (Thaïlande: Une histoire résumée), les Thaï sont originaires du sud de la Chine, ayant la même origine que les groupes minoritaires de Zhuang, Tay et Nung. Sous la pression des Han et des Viet au nord et à l'est, ils ont migré vers le sud et le sud-ouest et sont arrivés au Vietnam entre le 7e et le 13e siècle. Le centre de sa civilisation à cette époque était Dien Bien Phu (Muong Thanh). De là, les Thaï se sont répandus dans toute l'Asie du Sud-Est, principalement au Laos, en Thaïlande, dans l'État Shan du Myanmar et dans certaines parties du nord-est de l'Inde ainsi que dans le sud du Yunnan. Cette hypothèse est acceptée par plusieurs historiens.

histoire de l'ethnie thai au vietnam, ethnie vietnam, voyage vietnam

3. Comment les Thaï se sont-ils répandus dans toute l’Asie du Sud-Est?

Situé dans les provinces de Guangdong et Guangxi, Tay Au était le royaume des anciens peuples de Tay et Thaï (les ancêtres des Thaï actuels). C'est à cet endroit que Thuc Phan a uni les tribus et est monté sur le trône à Co Loa, Dong Anh, prenant le titre An Duong Vuong.

Lorsque le royaume d’An Duong Vuong a été conquis par Trieu Da, l’une part des anciens Thaï est restée dans les montagnes du Nord-Est et devenue la minorité Tay du Vietnam. L’autre part s’est enfuie au Yunnan où ils ont fondé au 8e siècle le royaume de Nanzhao, plus tard devenu celui de Dali, adoptant le bouddhisme tantrique comme religion principale.

Selon les documents historiques thaïs trouvés au Vietnam, il y a trois migrations importantes du peuple Thaï de Yunnan vers le nord-ouest du Vietnam. C’est à l’époque où le royaume de Nanzhao a été conquis par Dali au 9e siècle et où Dali a été à son tour détruit par les Mongols de Kublai Khan, petit-fils de Gengis Khan, au 11e siècle. Les guerres constituent la principale raison de la répartition du peuple Thaï dans toute l'Indochine telle qu'elle est aujourd'hui.

Les Thaï ont l’habitude de s'installer près des sources d'eau, dans les vallées où se trouvent de nombreux ruisseaux ou de grandes rivières. Par conséquent, les anciens Thaï ont été divisés en plusieurs groupes : les Thaï au Vietnam, les Thaï en Birmanie (souvent appelé le peuple Shan), les Thaï au Laos et les Thaï en Thaïlande. Chaque groupe adopte la religion du pays où il réside. Contrairement à d'autres groupes thaïs ailleurs, les Thaï du Vietnam continuent à pratiquer le polythéisme.

histoire de l'ethnie thai au vietnam, ethnie vietnam, voyage vietnam, thai noir

4. Structure sociale des Thaï

Muong est la base de l'organisation sociale, politique et religieuse des Thaï. Les muong peuvent être petits ou grands mais il y a toujours au centre un Muong Luong auquel les autres muong doivent se soumettre. Les quatre plus grands muong dans le Nord du Vietnam sont Muong Thanh, Muong Lo, Muong Than et Muong Tac.

Chaque muong se compose de nombreux villages, chacun d'entre eux étant gouverné par un conseil d'administration composé de personnes de haut statut dans le village et comptant entre 40 et 50 maisons, parfois jusqu'à 100. Comme les Viet, les Thaï construisent leurs muong dans des terres alluviales ou près des rivières, ce qui est pratique pour l’agriculture, la circulation et les échanges.

5. Différences entre les Thaï blancs et les Thaï noirs

Étant la 3e plus grande ethnie au Vietnam après les Kinh et les Tay, les Thaï sont divisés en trois groupes: Thaï blanc (Tay Khao), Thaï noir (Tay Dam) et Thaï rouge (Tay Deng). Parmi eux, les Thaï blancs et noirs constituent la majorité. Alors, quelles sont les différences entre ces deux groupes? Voici 3 hypothèses populaires.

histoire de l'ethnie thai au vietnam, ethnie vietnam, voyage vietnam, thai blanc

5.1. Couleur de la peau

Il existe une idée fausse que les noms Thaï blanc et Thaï noir proviennent de leurs couleurs de peau. On croit que les Thaï blanc ont un ton de peau plus pâle que les Thaï noirs. Cependant, en réalité, il n’y a aucune différence entre les deux. Les Thaï du Nord-Ouest ont en général la même couleur de peau saine que les Asiatiques du Sud-Est.

5.2. Costumes

Une autre hypothèse suppose que leurs noms proviennent des couleurs de leurs costumes. Les femmes Thaï blanches portent souvent du blanc et vice versa chez les femmes Thaï noires. Cette hypothèse est correcte mais pas suffisante.

En général, la femme Thaï blanche porte un chemisier à col V avec un foulard blanc ou indigo sur sa tête, une jupe noire avec une ceinture en coton ou en soie bleue ou violet clair. Son sac à bandoulière est en coton, blanc à rayures sombres.

La femme Thaï noire porte une chemise à couleur foncée (indigo ou noire) à col rond et montant. Son foulard, appelé Pieu, est plus orné que celui de la femme Thaï blanche. C'est le principal facteur qui distingue ces deux groupes ethniques. 

De plus, les femmes Thaï noires, lorsqu'elles sont mariées, mettront leurs cheveux sur le dessus de la tête tandis que les Thaï blanches n'ont pas cette coutume.

Alors, les costumes des Thaï noirs sont généralement plus sophistiqués et comportent plus de motifs et d'accessoires que ceux des Thaï blancs. Pourtant, les couleurs blanche et noire ne reflètent qu’une partie des caractéristiques des costumes de ces deux groupes d’ethnie. 

5.3. Que signifient les noms Thaï blanc et Thaï noir ?

Ils servent simplement à distinguer deux branches d'une même ethnie. Chaque groupe est réparti à des endroits différents et a ses propres us et coutumes.


Vous aimerez aussi

Têt Doan Ngo : Fête traditionnelle de mi-année au Vietnam
Têt Doan Ngo : Fête traditionnelle de mi-année au Vietnam

Le Tet Doan Ngo est une fête traditionnelle vietnamienne tenue le 5e jour du 5e mois lunaire. Elle vise à éliminer les insectes nuisibles à la santé et à rendre hommage aux ancêtres. Découvrons ci-dessous la signification, les rituels uniques et les festins savoureux liés à cette fête du Vietnam.

Voir plus
Quintessence du Tonkin : Spectacle sur la culture du Nord Vietnam
Quintessence du Tonkin : Spectacle sur la culture du Nord Vietnam

Le spectacle "Quintessence du Tonkin" est une célébration époustouflante de la culture vietnamienne. Mêlant musique, danse, performances aquatiques et effets visuels impressionnants, ce spectacle en plein air près de Hanoi raconte l'histoire et les traditions du Delta du fleuve Rouge.  

Voir plus
Ao tu than : costume traditionnel du Vietnam
Ao tu than : costume traditionnel du Vietnam

Avant que le Ao dai soit devenue populaire, la tunique Ao tu than, le costume traditionnel du Vietnam, était attachée à la vie des femmes vietnamiennes pendant une très longue période. Dans cet article, nous découvrons son histoire, ses caractéristiques et sa place dans la culture vietnamienne.

Voir plus
Femmes cambodgiennes : entre tradition et modernité
Femmes cambodgiennes : entre tradition et modernité

Les femmes cambodgiennes sont le symbole d'une fusion parfaite entre tradition et modernité. Dans la société cambodgienne, elles jouent non seulement un rôle crucial au sein des familles mais sont également des actrices du développement économique et culturel du Royaume des Merveilles

Voir plus
Religions et croyances au Vietnam
Religions et croyances au Vietnam

Les vietnamiens vivent depuis des siècles dans un univers moral et religieux façonné par l’influence croisée de plusieurs croyances et religions. Voici une présentation des différentes religions et croyances présentes au Vietnam.

Voir plus
Le nouvel an Khmer
Le nouvel an Khmer

Le nouvel an Khmer – Chol Chnam Thmey en langue khmère – est l’une des principales fêtes du Cambodge. Le Nouvel An Khmer suit le calendrier grégorien.

Voir plus