Hpa-An

A partir de Hpa-An, qui se trouve à 120 km au Sud-Est du Rocher d’Or, c’est un surprenant paysage qui défile sous nos yeux : des montagnes karstiques semblables à celles de la région de Guilin en Chine ou de la baie d’Halong terrestre dans le Nord du Vietnam. Un paysage merveilleux et, malgré tout, peu fréquenté…

Hpa-An possède des paysages de toute beauté avec ses pains de sucre s’élevant au milieu des champs de riz. Le charme naturel de cette région se trouve sans conteste aussi dans le fait que les touristes se déplacent peu jusqu’ici. Et pourtant, au milieu de ses paysages fantastiques et méconnus, de nombreux sites très intéressants peuvent être visités, et notamment entre Hpa-An et Mawlayine… de quoi satisfaire les plus curieux et plaire aux photographes à la recherche de photos belles et rares…

A ne pas rater

Une belle route de campagne, sinuant entre les rizières et les pains de sucre, conduit à ce haut lieu du Bouddhisme. Vous y découvrirez la pagode étincelante de Thamanya, son monastère où vécut jusqu’en 2003 l’un des moines les plus connus et respectés du pays : Sa Ya Daw, et son tombeau de verre.

Vous découvrirez d’immenses grottes qui se succèdent. Les stalactites sont recouvertes d’une mousse d’un vert lumineux, au delà, un grand Bouddha couché entouré par des centaines de Bouddhas. Un moment magique !

Il s’agit de l’un des plus beaux sites du Myanmar. Au milieu des marais et des rizières, entourés de monts karstiques, se dresse un petit piton rocheux étroit à la base et sur lequel est bâtie une pagode… A admirer de préférence au coucher du soleil…

Ici, au pied du Zwe Ga Bin, le plus haut mont de la région, dans une végétation luxuriante se perdent 1000 Bouddhas en robe dorée. Un vrai bijou ! C’est le point de départ des pèlerins qui se rendent à la pagode située au sommet du mont.

Cet ensemble de grottes abrite de nombreux Bouddhas. Les parois sont sculptées avec des représentations bouddhistes. Des bougies sont posées un peu partout. Une ambiance particulière règne ici…

Elle tire son nom du fait que les rois y venaient spécialement pour le laver les cheveux, car l’eau était, dit-on, pure. Cette petite île possède une pagode et pas moins de 70 stûpas ainsi que de nombreuses statues.

Bordant le fleuve Salouen, cette superbe ville à la beauté un peu fanée, retrouve toute la fraicheur et sa superbe au travers de ses montagnes karstiques et sa végétation tropicale luxuriante. A voir : ses mosquées et le musée de culture Môn.

Dans ces ateliers de poterie, tout est fait à la main. Les artisans élaborent des jarres, des coupes, des récipients… il est très instructif de les voir travailler. Ils vendent leurs créations directement au marché.

A l’Est de Mawlamyine, une chaine de collines recouverte d’une végétation tropicale surplombe la ville. Sur sa ligne de crête s’élève dans le ciel une succession de pointes de flèches dorées appartenant à des pagodes ou de brillants stûpas.

Sur la route de Medon, se trouve le plus grand Bouddha couché au monde et offre une vision spectaculaire : 190m de longueur ! Il n’est pas encore totalement achevé.

A l’extrême Sud du pays, l’archipel des Mergui se compose de 800 îlots pour la plupart inhabités et couverts d'une épaisse forêt primaire. Il est possible de naviguer dans ses eaux et de plonger.