Phongsaly

Perché à 1400 mètres d’altitude sur un plateau du Mont Phu Fha, c’est le chef lieu de la province de Phongsaly, la plus septentrionale du Laos, enclavée entre le Vietnam et la Chine.
Nous sommes ici dans le Nord et en montagne, le climat est donc un peu plus frais voire rude, et les températures peuvent être froids en Décembre et Janvier. Comme souvent dans ses régions frontalières, la Chine influence l’architecture et la physionomie des habitations, en bois de style Yunnan. La petite ville est dans son centre un dédale de ruelles tortueuses et pavées.

La géographie et la situation éloignée de la région, que les montagnes rendent difficile d’accès, en font un lieu préservé à l’écart des grands sites touristiques. C’est le paradis de la randonnée, pour un séjour authentique dans une Nature superbe et exigeante auprès de populations ethniques qu’il est passionnant de rencontrer.

Phongsaly
Voyage Phongsaly, Asiatica Travel

Un peu d’histoire

Les Hmong se sont installés à Phongsaly à la fin du XIXe siècle, après avoir émigré du sud de la Chine.
En 1895, un traité sino-français transféra les principautés de Phongsaly et de Muang Sing de Sip Song Phan Na de Tai Lue au Laos français.
Entre 1908 et 1910, les Tai Lue se révoltèrent contre les autorités coloniales. À la fin de l'opération, l'armée coloniale a pris toute l'autorité à Phongsaly.
En 1936, Sithon Kommadam et son frère, Kamphanh sont emprisonnés à Phongsaly en raison de leur participation à la révolte armée de leur père (Ong Kommandam) 1934-1936 contre les Français.
Après la libération de Sithon en 1945, il établit des bases de résistance à Phongsaly, prenant rapidement contact avec le Viet Minh.
Les communistes sont arrivés au pouvoir en 1954 dans la province; En six ans, les Phunoy ont commencé à vivre des purges religieuses bouddhistes.
À la suite des accords de Genève de 1954, les forces communistes Pathet Lao de la province de Phongsaly se sont vu attribuer des zones de regroupement. Phongsaly a été intégrée au gouvernement royal lao le 18 décembre 1957.

Bon à savoir

Il existe à Phongsaly 13 groupes ethniques minoritaires avec identité linguistique et culturelle indépendante : Khammu, Thai Dam, Daeng Thaï, Yao, Leu, Hor, Hmong, Akha, Yang, Bid, Lolo et autres.

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • NGUYEN Thi Thanh
  • +84 24 6266 2816 (ext 143)
  • info.fr@asiatica.com
  • Thanh travaille pour Asiatica Travel depis 2008. Elle aime bien la culture, la nature et la découverte. Pour elle, la satisfaction du client, c’est son plaisir. Grâce à ses expériences du tourisme, elle vous aidera à organiser votre voyage qui répond parfaitement à vos recherches.

A ne pas rater à Phongsaly

Un petit musée qui un offre un aperçu sur les minorités ethniques de la région à travers leurs costumes, leur mode de vie et leurs traditions. Il s’agit principalement des ethnies Phu Noï, des Akkha et des chinois du Yunnan.

Le stupa blanc souligné d’ornements dorés domine la ville depuis une colline accessible par un escalier de 400 marches. De là haut, la vue sur la cité et sa vallée enchâssée dans les montagnes est impressionnante.

Ce parc national, vaste zone protégée montagneuse à la frontière vietnamienne, a une superficie de 2 200 km2. C’est un sanctuaire pour la faune en voie de disparition comme les ours, les léopards tâchetés, les éléphants, les jaguars.

Cette vaste maison en matériaux végétaux et en bois est perchée sur des pilotis que supporte une solide terrasse de pierres sèches.

Le climat de la région se prête admirablement à la culture de ce thé rustique, peu amer et printanier, dont la production est destinée en grande partie à la consommation chinoise.