Phongsaly

Perché à 1400 mètres d’altitude sur un plateau du Mont Phu Fha, c’est le chef lieu de la province de Phongsaly, la plus septentrionale du Laos, enclavée entre le Vietnam et la Chine. Nous sommes ici dans le Nord et en montagne, le climat est donc un peu plus frais voire rude, et les températures peuvent être froids en Décembre et Janvier. Comme souvent dans ses régions frontalières, la Chine influence l’architecture et la physionomie des habitations, en bois de style Yunnan. La petite ville est dans son centre un dédale de ruelles tortueuses et pavées.
La géographie et la situation éloignée de la région, que les montagnes rendent difficile d’accès, en font un lieu préservé à l’écart des grands sites touristiques. C’est le paradis de la randonnée, pour un séjour authentique dans une Nature superbe et exigeante auprès de populations ethniques qu’il est passionnant de rencontrer.

Voyage Phongsaly, Asiatica Travel

A ne pas rater

Un petit musée qui un offre un aperçu sur les minorités ethniques de la région à travers leurs costumes, leur mode de vie et leurs traditions. Il s’agit principalement des ethnies Phu Noï, des Akkha et des chinois du Yunnan.

Le stupa blanc souligné d’ornements dorés domine la ville depuis une colline accessible par un escalier de 400 marches. De là haut, la vue sur la cité et sa vallée enchâssée dans les montagnes est impressionnante.

Ce parc national, vaste zone protégée montagneuse à la frontière vietnamienne, a une superficie de 2 200 km2. C’est un sanctuaire pour la faune en voie de disparition comme les ours, les léopards tâchetés, les éléphants, les jaguars.

Cette vaste maison en matériaux végétaux et en bois est perchée sur des pilotis que supporte une solide terrasse de pierres sèches.

Le climat de la région se prête admirablement à la culture de ce thé rustique, peu amer et printanier, dont la production est destinée en grande partie à la consommation chinoise.