Le plateau des Bolovens

Amoureux d’explorations hors des sentiers battus, d’espaces vierges et d’une nature généreuse à découvrir, cette contrée est faite pour vous ! Cette vaste région d’altitude (altitude moyenne : 1000 m) englobe trois provinces : Salavan, Sékong et principalement Champassak. Sa terre très fertile et son climat plus frais favorisent les cultures de qualité. Son café est d’ailleurs très réputé et figure parmi les grands crus mondiaux d’Arabica.
La nature ici a gardé son aspect intense, sauvage et préservé et vous pourrez vous offrir de belles randonnées au milieu de forêts primaires, de chutes d’eau spectaculaires, d’exploitations de café et de villages ethniques. Ce cœur vert du Laos est définitivement un enchantement !

Plateau des Bolovens
Voyage Bolovens, Asiatica Travel

Le saviez-vous ?

- Le nom “plateau des Bolovens” vient du nom de l’ethnie majoritaire qui y vit : les "Laven". Situé à environ 50 kilomètres à l'est de Paksé, il est traversé par plusieurs rivières et possède de nombreuses cascades pittoresques.

- L'altitude moyenne du plateau est de 1 000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

- Alak et Katu sont les minorités les plus importantes de la région. Ils habitent dans leurs souvent situées au bord de la route dont la plus grande est Paksong qui possède un marché important.

- Sur le plateau, les habitants vivent principalement de la culture. On y cultive le café (dont le robusta et arabica sont très réputés), le thé blanc, le poivre, le riz et encore l’hévéa, le manioc, le maïs et et des bananeraies.

- L’artisanat est très bien pratiqué dans les villages des ethnies. Le village Houayhe est réputé pour des forgerons, et Ban Lao Ngam et Ban Saphay sont connus par des tisserands.

- Pour le plateau des Bolaven, la période de colonisation française au Laos est la plus significative en raison des techniques agricoles acquises des Français par les habitants. Ce n’est que lorsque les Français ont introduit l’agriculture dans la région au début du XXe siècle que les habitants du plateau des Bolaven ont fait de la région un secteur agricole important.

Bon à savoir

Les températures sont agréables toute l'année. Les meilleurs mois pour visiter le plateau sont janvier, février, novembre, décembre. Les mois les plus pluvieux sont : juillet, juin et août.

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • NGUYEN Thi Thanh
  • +84 24 6266 2816 (ext 143)
  • info.fr@asiatica.com
  • Thanh travaille pour Asiatica Travel depis 2008. Elle aime bien la culture, la nature et la découverte. Pour elle, la satisfaction du client, c’est son plaisir. Grâce à ses expériences du tourisme, elle vous aidera à organiser votre voyage qui répond parfaitement à vos recherches.

A ne pas rater à Le plateau des Bolovens

Deux bras d’eau plongeant littéralement de la forêt d’une hauteur de 120 mètres est une belle récompense au cours d’un trek, hormis la baignade, elles offrent à leur sommet un point de vue spectaculaire.

Cette autre cascade majestueuse est également l’une des attractions du plateau des Bolovens. Dans une échancrure de forêt, ses eaux dévalent et forment en contrebas un ensemble de bassins accueillants et rafraichissants.

Grâce à son climat favorable et à sa situation géographique, le plateau des Bolovens est une terre d’exception pour la culture du café. Un voyage à Bolovens est enrichi par la découverte de ces fermes de production de " l’or brun " qui font vivre des milliers de familles.

Ce village est habité par une minorité ethnique, les Katu qui vit de la culture au pied des montagnes. Leur habitat rural est constitué de maisons sur pilotis en palme et en chaume faisant cercle autour d’une place communale.

Voyages avec ce site

Image du Laos

Terres sauvages du Laos

circuit-laos : 10 jours | Code: LAO04
Arrivée : Paksé - Départ : Luang Prabang
Image du Laos