Ratanakiri

A l’extrême Nord-Est du Cambodge, cette province éloignée et dotée d’infrastructures restreintes, ne partage totalement pas le développement que connait le reste du pays. Elle est cependant très riche d’une biodiversité remarquable, de populations ethniques diverses et d’une importante faune locale.
Ce qu’on appelle « le pays des terres rouges » recouvre de vastes territoires de montagnes et de forêts tropicales, présentant un des écosystèmes les plus diversifiés en Asie du Sud-Est. La faune présente dans cette région comprend des éléphants d’Asie, des ours malais, des tigres, des sangliers, des gaurs (bovidés sauvages) et des singes. De nombreux oiseaux, dont certains en voie de disparition, trouvent ici refuge tels les majestueux pygargues, l’ibis géant ou l’énorme marabout argali. La flore quant à elle n’est pas en reste : on a pu inventorier sur un demi-hectare près de 200 espèces d’arbres et plus de 300 sortes de plantes différentes.
Malgré leur diversité, les populations montagnardes qui peuplent la province sont désignées sous l’appellation générique Khmers Loeu (« les khmers d’en-haut »). il y a en fait une douzaine d’ethnies différentes, et parmi elles (fait inédit au Cambodge ! ) les Khmers sont minoritaires.

Voyage Cambodge,  Asiatica Travel

A ne pas rater

Le lac volcanique de Yeak Lorm (géant encerclé) est enchâssé dans une jungle luxuriante. Pour les minorités peuplant la région, le site présente un caractère sacré...

La ville s'agit d'un centre commercial relativement animé. Les minorités ethniques des villages environnants fréquentent son marché pour y vendre leurs marchandises.