Kampong Thom

A mi-chemin entre Phnom Penh et Siem Reap, c’est une ville paisible bordée par la rivière Stung Sen. Escale très intéressante pour découvrir les plaines fertiles au centre du royaume et l’héritage historique et architectural pré-angkorien de grande valeur. Les sites principaux sont les sanctuaires de Phnom Santuk et les temples de Sambor Prei Kuk.
A côté d’une immersion dans l’Histoire, on peut également parcourir le présent authentique et rural de la région : admirer les paysages typiques, se regaler avec la production agricole locale et la pêche de rivière qui est abondant.
Dans les alentours, les villages gardent également une très belle authenticité qui ne demande qu’à être découvert. Comme presque partout au Cambodge, cette région est restée très agricole. C’est pour cela, on pourra tout à fait prendre le temps pour s’immerger dans la vie locale ou même manger sainement la production locale et des poissons frais de la rivière.

Kampong Thom
Voyage Cambodge, Asiatica Travel

Le saviez-vous ?

Le nom original de Kampong Thom est "Kampong Pus Thom" qui signifie le couple de gros serpents (Kampong veut dire “pair” en cambodgien). Ce nom vient d’une légende d’un couple de grands serpents qui vivaient dans une grotte près de la rivière Sen et que les gents ont vu le jour consacré à Bouddha.
Pendant la période coloniale, les français ont utilisé le nom “Kampong Thom” ou Grand Kampong qui est aussi le nom de la province jusqu’à présent.
 

Bon à savoir

Rester une nuit chez l’habitant à Kampong Thom est une bonne façon pour découvrir la vie des cambodgiens à la campagne. Les conditions de vie chez l'habitant sont de base mais vous offrent des expériences uniques !

Besoin de conseil
d’un expert ?

  • +84 24 62 66 28 16
  • info.fr@asiatica.com

A ne pas rater

« Montagne bouddhique sacrée », c’est une haute colline au sommet de laquelle on accède par un agréable chemin au milieu des arbres (et 820 marches numérotées ! ). Un temple en activité complète ce lieu de pèlerinage très populaire.

Le pont Kampong Kdei est une merveille architecturale et d’ingénierie bâtie au Xème siècle. A l’entrée du pont, se dressent deux têtes de nagas dont les corps se prolongent en immenses parapets sur 84 mètres.

Pour les passionnés de l’histoire khmère, et les amoureux de promenades intemporelles, c’est une étape fortement conseillée ! Littéralement « Temple dans la forêt luxuriante » en langue khmère, cet ensemble de temples est l’ancienne capitale du royaume Chenla au VIème et VII siècles.