Photos et vidéo

Chez Mui à Yen Duc

Et si vous décidiez de prolonger votre excursion après une croisière sur la baie d’Halong ? Au lieu de déjeuner sur le port en compagnie de centaines de touristes, nous vous proposons de déjeuner chez Mui dans le village de Yên Duc. Même si vous ne prenez pas le repas, vous pouvez toujours vous y arrêter pour un petit repos et une agréable promenade en vélo ou à pied.

Yên Duc, un village typiquement vietnamien

Situé à 1h de la baie d’Halong, le village de Yên Duc est entouré de rizières. A l’entrée, une montagne karstique porte le drapeau du Vietnam à son sommet. Les habitants n’ont pas l’habitude de croiser des étrangers. Les enfants qui passeront à vélo ne manqueront pas de vous lancer un « Hello ! » enjoué. Les rues du village sont bordées de maisons particulièrement colorées. Un chemin le long du canal mène à l’ancien puits, une place très importante pour les vietnamiens. Autrefois, les femmes s’y retrouvaient pour faire la lessive et discuter. Le puits est resté un point de rendez-vous pour les amoureux, les enfants ou les hommes qui aiment y jouer quelques parties d’échecs.

Saveurs vietnamiennes et visite de la pagode

Au menu : nems traditionnels, soupe au poulet et aux champignons, salade de concombres et de tomates, bœuf sauté à l’oignon et aux poivrons, et porc au caramel. Le tout accompagné de riz que Mui cultive elle-même !

Une fois le ventre plein, c’est parti pour se promener dans le village, à pied ou à vélo. Au cours d’une balade d’une heure ou deux, vous pourrez vous imprégner de l’ambiance d’un village vietnamien et du travail dans les rizières. Vous pourrez aussi vous rendre jusqu’à la pagode, qui vaut vraiment le coup d’œil avec son joli petit temple pour le culte du génie de la montagne construit à même la roche. Mui vous fera goûter son thé avant qu’il ne soit temps de repartir en bus direction la capitale.



Rencontre avec Mui

Mui est une femme travailleuse. Elle s’occupe toute seule de ses 1 800 m² de rizières et de son jardin où elle a planté plusieurs sortes de fleurs. Elle cultive aussi de la salade, des oignons, des épinards, des haricots verts, des potirons, de la coriandre… Mui vit avec son mari, ses deux enfants et la tante de la famille. Lorsque des voyageurs viennent déjeuner chez elle, sa cousine vient l’aider à préparer le repas. « Je suis contente d’accueillir des étrangers chez moi et de leur faire goûter des plats vietnamiens. Cela m’apporte de la joie, et puis ça ne me dérange pas d’y passer du temps car j’aime bien travailler. Je tiens vraiment à présenter la vie traditionnelle vietnamienne aux touristes », nous a confié Mui.

Déjeuner sous les longaniers

La maison familiale comporte un grand jardin et un petit étang avec des poissons à l’entrée. Les nombreuses fleurs répandent un bon parfum et attirent les papillons et les libellules. La famille vit aisément, ce qui lui a permis de construire une maison de culte de ses ancêtres à l’architecture typiquement vietnamienne. Des tables et des chaises en bambou sont installées sous les longaniers pour profiter de l’ombre pendant le déjeuner. De quoi vivre un moment privilégié au coeur de la campagne vietnamienne.

Témoignages

Martine et moi te remercions ainsi que toute l'équipe d'ASIATICA à travers toi, pour l'accueil, le suivi et la qualité du programme que vous avez préparé.

M Yves GANDIAGA
12/12/2017 | Group: de 2 personnes