Les religions au Vietnam

Les vietnamiens vivent depuis des siècles dans un univers moral et religieux façonné par l’influence croisée de plusieurs croyances et religions : culte des ancêtres, bouddhisme, confucianisme, taoïste, christianisme, islam. Or, de nos jours, peu de personne sont considérées comme religieuses. En effet, environ 80 % de la population n’a pas de religion particulière.

Voici une présentation des différentes religions présentes au Vietnam.

Le Bouddhisme

Le bouddhisme est la religion la plus pratiquée au Vietnam puisque 9% de la population vietnamienne la pratique même si celle-ci n’est pas vraiment considéré comme une religion mais plus comme une philosophie orientale. Celle-ci a été crée en Inde par Siddhârta Gautama, le prince de la tribu des Sakya, connu sous le nom de Bouddha "l'Illuminé" durant le VI ème siècle avant Jésus Christ.

Le bouddhisme aurait été introduit au Vietnam vers la fin du deuxième siècle par les chinois mais il a connu son apogée entre le XII et le XIV ème siècle lorsqu’il a été nommé comme religion nationale. A ce moment là, les bonzes (les moines bouddhistes) étaient très importants que ce soit dans la vie politique ou même dans l’éducation.

Deux croyances fondamentales organisent cette philosophie : tous les êtres vivants se réincarnent un nombre indéfini de fois et le déroulement de chaque vie est prévu selon les actions accomplies dans la vie précédente.

Le Christianisme

Le Christianisme est la seconde religion la plus pratiquée au Vietnam avec 8 % de la population qui la pratique soit plus de 4 millions de fidèles dont 6,9 % de Catholiques, 0,5 % de protestants et 0,6 % d’autres, ce qui fait du Vietnam le deuxième pays catholique d’Asie après les Philippines.

Le Christianisme a été introduit au Vietnam au XVII ème siècle par les missionnaires jésuites qui venaient d’Europe et il se répand dans tout le pays durant le XVIII ème siècle. En 1627, la première église chrétienne a été créé à Hanoï.

Après la constitution de la République Socialiste du Vietnam en 1975, tous les prêtres et religieux de nationalité étrangères ont dû quitter le pays. Aujourd’hui, l’Eglise se maintient même si quelques difficultés se font ressentir malgré la politique de liberté des croyances. En effet, les catholiques sont surveillés avec la politique communiste du pays. C'est-à-dire que les messes sont soumises à l’autorisation du gouvernement mais le culte est tout de même autorisé. Malgré cela l’avenir semble plus positif pour ces pratiquants.

De plus, on trouve des églises dans tout le pays et elles sont majoritairement concentrées dans les zones où la présence des missionnaires était la plus forte. Il faut noter que beaucoup d'entre elles sont actuellement fermées au culte, par contre les églises ouvertes sont très actives. Les messes sont faites en langue nationale ainsi que les prières et les chants. Il est difficile de prévoir l'évolution de la religion catholique car si les messes du dimanche attirent beaucoup de fidèles, on constate cependant une baisse notable des baptêmes.

 

Crédit photo : TripAdvisor

Le culte des ancêtres

Le culte des ancêtres est considéré comme la plus vieille pratique religieuse du Vietnam avant même le bouddhisme ou le confucianisme. Il est pratiqué dans tout le pays et par tous les Vietnamiens, quelle que soit leur appartenance sociale ou leur idéologie politique. Cette pratique a pour croyance que l’âme de leurs parents survit après leur mort afin de protéger leurs descendants.

 

Lorsqu’une personne meurt sans descendance et donc qu’aucun encens ne brûle sur son autel, alors son âme sera condamnée à une errance éternelle. En effet, dans chaque maison l’autel occupe une place importante, il est considéré comme le cœur du foyer. Pour eux, il n’y a pas de séparation entre le monde des vivants et celui des morts. Ainsi, même une personne décédée il y a des siècles hante toujours l’autel des ancêtres, revient parmi les vivants aux jours de fêtes et aux anniversaires de sa mort. Lorsqu’un Vietnamien décède, les membres de sa famille recouvrent leur tête d’un bandeau blanc, couleur du deuil dans ce pays.

Le Taoïsme

Le taoïsme est né en Chine par Lao Tseu, un philosophe du VI ème siècle avant Jésus Christ. Mais on accorde à Chang Long la responsabilité de l’avoir officiellement déclarée comme une religion en 143 avant Jésus Christ. Plus tard, le taoïsme s’est divisé deux, le culte des Immortels et la Voie du professeur divin.

Crédit photo : Le Routard

Il existe à ce jour, plus de 1600 temples taoïstes qui sont construits dans des montagnes où les êtres célestes habitent et où les anciens taoïstes pratiquaient l’austérité et devenaient immortels selon la tradition. Le Vietnam est composé d’environ de 25000 prêtres et nonnes.

 

Le Confucianisme

Le confucianisme n’est pas considéré comme une religion mais telle une philosophie morale tout comme le bouddhisme. Cette croyance a été fondé par Confucius durant le V ème siècle avant Jésus Christ.

Le confucianisme préconise un modèle d'homme, de sagesse et de vertu individuelle, fondé sur la bienveillance et la correction morale, l'humanisme, l'amour de son prochain.

Crédit photo : TripAdvisor

La préoccupation centrale du confucianisme est de remédier aux désordres sociaux causés par la cupidité de l’homme et par son désir de réussite sociale. La solution proposée par Confucius est de construire une société paisible et stable soumise à un souverain, à l’image d’une famille bien hiérarchisée autour du père.

 

L’Islam

Cette religion est peu commune dans ce pays, en effet elle concerne que quelques milliers de personnes soit 0,1 % de la population. Cette croyance est pratiquée majoritairement par le peuple Cham et s’est introduit dans le pays grâce aux marins arabes musulmans durant le VII ème siècle lorsqu’ils y ont fait une escale. Mais ce n’est pas avant 1470 que l’islam soit en essor et devienne une religion importante puisque jusque - là l’hindouisme avait une place importante pour les habitants.

Crédit photo : TripAdvisor

Ils ne pratiquent toutefois qu’un islam assez peu orthodoxe. Par exemple, ils ne prient qu’une fois par semaine, le vendredi, au lieu d’accomplir les cinq prières quotidiennes requises, ils ne mangent pas de porc mais boivent de l’alcool, ils n’effectuent pas le pèlerinage à la Mecque et ils effectuent le ramadan que trois jours à la place d’un mois entier. De plus, ils ne possèdent que de rares exemplaires du Coran et même leurs chefs religieux lisent l’arabe avec difficulté.



Nos voyages avec ce site

Sur la route mandarine

Sur la Route Mandarine

Découvertes classiques : 14 jours | Code: DEC02
Arrivée : Hanoi - Départ : Saigon
Vietnam autrement

Incontournables du Vietnam

Découvertes classiques : 15 jours | Code: DEC04
Arrivée : Hanoi - Départ : Saigon
Splendeurs du Vietnam - Voyage avec Asiatica

Splendeurs du Vietnam

Voyages en famille : 14 jours | Code: FAM02
Arrivée : Hanoi - Départ : Saigon
Voyage famille
Lune de Miel

Lune de miel au Vietnam

Voyages à thème : 14 jours | Code: THE02
Arrivée : Hanoi - Départ : Saigon
Lune de Miel
Vietnam à vélo

Un Dragon à Vélo

Voyages à thème : 15 jours | Code: THE04
Arrivée : Hanoi - Départ : Saigon
Tour à vélo
Cuisine Vietnamienne

Vietnam et sa fabuleuse cuisine

Voyages à thème : 13 jours | Code: THE05
Arrivée : Hanoi - Départ : Saigon
Cuisine Vietnamienne
Total Vietnam et Angkor Wat

Total Vietnam et Angkor Wat

combine : 14 jours | Code: VC02
Arrivée : Hanoi - Départ : Siem Reap
Total Vietnam et Angkor Wat
Traversée indochinoise

Traversée indochinoise

combine : 21 jours | Code: VC03
Arrivée : Hanoi - Départ : Sai Gon
Traversée indochinoise

0 Commentaires

Laisser un commentaire

(ne sera pas publié)