A la découverte des chapeaux coniques du village Chuong

Le chapeau conique, un emblème du Vietnam

Les chapeaux coniques (nón) sont portés par les femmes vietnamiennes du Nord au Sud, sans distinction d’âge ou d’appartenances socials. Cet objet léger en tiges de bambou couvert de feuilles de latanier est surtout un couvre-chef pour se protéger des rayons de soleil et de la pluie. On s’en sert aussi comme un éventail ou comme récipient pour l’eau. Au mariage traditionnel, la mère offre à sa fille un chapeau conique comme cadeau d’adieu. Cet accessoire est devenu depuis longtemps un symbole de charme des femmes.

De nos jours, ces chapeaux vietnamiens sont présents souvents dans des spectacles artistiques, des défilés de mode, ou des concours internationales de la beauté. De nombreux touristes étrangers les gardent comme souvenir typique du Vietnam.


 

Les variétés de nón

Nón quai thao : Ce modèle a la forme ronde, plate, très large ( de diamètre de 70-80cm). Jusqu’au début du 20ème siècle, il était souvent porté par les femmes du Nord Vietnam. Aujourd’hui, ces chapeaux sont retrouvés dans les spectacles folkloriques, surtout des chants Quan ho de la province de Bac Ninh au Nord de Hanoi.

Nón bài tho : Chapeau spécial de l’ancienne cité impériale de Hue. Sous la lumière, un poème ou des motifs décoratifs intégrés entre les deux couches de latanier apparaissent.




 

La fabrication du chapeau conique

La fabrication à la main d’un chapeau conique se compose deux étapes principales qui contiennent chacune beaucoup de travaux secondaires.

Première étape – La préparation des matériaux :

  • Des feuilles assez jeunes et bien séchées au soleil
  • Une forme conique en bois et des feuilles de latanier
  • Le fil à coudre et l’aiguille

Deuxième étape - La fabrication (environ quatre ou cinq heures de travail minutieux dans une concentration totale) :

  • Créer des rainures autours de la forme conique.
  • Couvrir cette forme avec les palmes
  • Coudre sur les rainures.
  • Séparer la forme et les palmes cousues.


 

Chuong - Le village de chapeaux coniques

Dans le Nord, le village Chuong (à une trentaine de kilomètres au Sud de Hanoi) a une réputation nationale dans la fabrication de ces produits. Leurs produits étaient préférés grâce à une allure gracieuse et de bonne qualité.

Des séances de marché spécialisées dans le non et les matériaux sont organisés  6 jours par mois (4,10,14, 20, 24 et 30 jours lunaires). Des piles de chapeau coniques, des bandes de jeunes feuilles de latanier et des rouleaux de fils multicolores resplendissent sous le soleil du matin dans la cour de la pagode Chuông. Des artisans, des commerçants des villages voisins et d’autres provinces en passant par les simples curieux, y affluent.

Comme d’autres villages de métier traditionnel, celui de Chuong a connu des difficultés ces dernières années, quand la demande a fortement baissé. Mais les villageois ont des idées à étoffer leur offre pour pérenniser leur activité, en se spécialisant dans la production destinés au tourisme et à l’exportation. Chaque année, 2 700 foyers fournissent environ trois millions de chapeaux. Leurs clients sont très diversifiés et leurs produits sont déjà présents dans l’ensemble du pays, ainsi qu’à l’étranger.


 

Conseils du spécialiste 

- On retrouve au village de Chuong les traits typiques d’un village traditionnel nordique : la porte d’entrée, la maison communale, les pagodes, le marché, les petites maisons entourées par des jardins. Il fait bon alors visiter la maison des artisans, puis se balader à pied ou à vélo tout en pénétrant l’âme d’une campagne vietnamienne.

- Le village Vac (ou Canh Hoach) - spécialisé dans la fabrication de cages à oiseaux et des éventails, qui se situe pas très loin du village Chuong est aussi un endroit intéressant à visiter.

Photos : LÊ Bích



Nos voyages avec ce site

Lune de Miel

Lune de miel au Vietnam

Voyages à thème : 14 jours | Code: THE02
Arrivée : Hanoi - Départ : Saigon
Lune de Miel

0 Commentaires

Laisser un commentaire

(ne sera pas publié)